Le peintre abstrait, enseignant à la célébrissime école du Bahaus estimait que l’art et la création pouvaient permettre d’atteindre une certaine spiritualité. Principalement si les formes créées sont réduites à leurs éléments les plus basiques. En effet, les formes et les structures aux formats les plus purs, révèlent des principes fondamentaux et opposés de l’univers tels que : le masculin et le féminin, le positif et le négatif ou même le dynamique et le statique, le noir et le blanc. Sa quête mystique lui a permis, non seulement d’explorer ces forces, mais aussi de les contraster, créant alors sa propre utopie du monde moderne.

Piet Mondrian
Composition en rouge, bleu et blanc II, 1937  

Écriture et réalisation : Elsa Daynac – Habillage musical : Nawel Ben Kraiem et Nassim Kouti – Lectures : Jean-Louis Coulloch, Julien Delbès, Olivier Martinaud – Extraits musicaux : Oxmo Puccino, Cyril Mokaiesh.
Mis à disposition par le Centre Pompidou

Découvrir les autres podcast du Centre Pompidou : un podcast une œuvre

Abordez les grandes questions de société à travers une œuvre et son auteur.

Un podcast, une œuvre vous propose d’explorer une œuvre phare de la collection, à partir d’archives de conférences historiques, d’interviews inédites, de points de vue détonants et de musiques actuelles. 

Cinq thèmes à explorer : Art et thérapie, Hors séries sans frontières, Art et féminismes, Art et utopies, Art et consommation.